Une célibataire à New York, de Melissa Senate


Résumé :

Dure, dure, la vie d’une célibataire à New York… La mienne menace de virer carrément au désastre ! Voilà trois ans que je travaille à la Posh, une maison d’édition new-yorkaise, où je passe mes journées à travailler sur les biographies de pseudos-stars qui se croient tout permis. Ma vie sentimentale ? A presque trente ans, pas le moindre prince charmant en vue ! Enfin, il y a bien J-le-tombeur, accessoirement mon chef direct. Mais dès qu’il pointe son nez à moins de dix mètres de moi, je deviens rose-framboise ! Et je ne vous ai pas encore dit que ma famille, au lieu de compatir, a les yeux braqués sur ma chère cousine Dana, une peste invétérée qui, elle, s’apprête à vivre un vrai conte de fées en épousant (on se demande par quel miracle !), l’homme le plus beau et le plus riche de la terre… Au Plaza, s’il vous plaît. Pas facile d’être célibataire à New York ! Et encore, là ce n’est que le début de l’histoire…

Mon avis :

Au début de ma lecture, j’étais un peu déçue … Je trouvais qu’il y avait trop de point commun avec La revanche d’une Brune. Les premières pages ne m’ont pas autant entrainées que le précédent, le rythme est plus long, d’ailleurs il y a plus de pages aussi. Le ton me paraissait léger et agréable mais un peu moins drôle. Ce qui me dérangeait c’était les similitudes avec La revanche d’une brune que je viens de finir. Au moins un des parents décédés, nombreux liens avec l’époque du Lycée, invisible aux yeux du type sur lequel elle fait une fixette depuis des années, une collègue hypocrite et bien sur détestable (bon ça c’est a jamais un grand classique des chick lit, n’est ce pas Perpetua).

Mais j’ai bien fais de continuer parce qu’une fois achevé, je le trouve encore meilleurs ! Déjà il ne faut pas s’arrêter sur le titre ! Car non, l’héroïne n’est pas une fashion victime new yorkaise, qui travail dans un milieu hyper glamour. C’est une pauvre fille, qui a pas un rond et qui galère dans la vie, ce qui est beaucoup plus proche de la réalité du commun des mortels.

Plus achevé, les personnages sont plus développés et finalement ce n’est pas tant que ça une Chick lit. C’est un roman de transformation … et d’une certaine façon il fait réfléchir, on voit vraiment l’évolution du personnage principal. C’est aussi une vraie histoire d’amitié, les plus anciennes mais des nouvelles aussi. L’histoire d’amour est finalement au second plan. Et la fin est géniale !

En Bref je le recommande, et en écrivant ceci j’ai appris qu’un film en avait était inspiré. Ceci me vaudra peut être une petite critique ciné pour changer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s