Les gens heureux lisent et boivent du café … pas les autres ?

AAAAAAAAhhhhhhhhhhh la fin ?! Je sais que normalement on commence pas une critique par la fin mais WTF ?! Agnés Martin-Lugand veut ma mort ou quoi ? Elle devrait être nominé auteur tortionnaire de la décennie !

Bon, si on reprenait dans l’ordre …

Résumé :

 » Ils étaient partis en chahutant dans l’escalier. […] J’avais appris qu’ils faisaient encore les pitres dans la voiture, au moment où le camion les avait percutés. Je m’étais dit qu’ils étaient morts en riant. Je m’étais dit que j’aurais voulu être avec eux.  » Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l’exception de son c?ur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l’existence. C’est peut-être en foulant la terre d’Irlande, où elle s’exile, qu’elle apercevra la lumière au bout du tunnel. Entre  » Le Journal de Bridget Jones  » et  » Love Story « , l’histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n’a pas d’autre choix que de faire avec.

Mon avis :

Il y a quelques jours la chronique de impensablespensees sûr ce même roman m’avait décidé à lire ce livre qui ne cessé d’apparaître partout ou je passais …

Quand j’ai lu les premières pages, je me suis dit que je ne devrai peut-être pas en parler sur ce blog … – Niveau raccord avec le titre dudit blog … Il y a que les cent premières pages faut quand même s’accrocher … Pour se remonter le moral y j’ai connu mieux ! Heureusement le style léger de l’auteure nous évite de sombrer nous même dans la dépression de sa narratrice, mais cela m’a quand même un peu foutu le cafard !

Une fois cette première étape passé, on suit la remontée du gouffre de Diane (la narratrice) qui doit survivre de la mort de sa famille. Elle quitte Paris pour se rendre en Irlande où elle va rencontrer des gens sympathiques et surtout (- comme toujours) un homme en particulier (mais que ferions nous sans vous ?).

Le personnage de Diane est très intéressant à suivre parce qu’on assiste à sa transformation. Bien sûr c’est toute la force du roman. L’idée est de démontrer qu’on peut survivre à tous, que la vie ne s’arrête pas après une tragédie, que le bonheur est encore possible.

J’ai adoré le personnage d’Edward, le coté « homme des cavernes au coeur tendre enfouit sous une carapace torturesque » ça marche à tous les coups avec moi. Ajouté à ça le charme de l’Irlande pluvieuse et c’est le jackpot !

Ce que j’ai moins aimé en revanche c’est « l’élément perturbateur » de la fin du roman (vers la page 180 il me semble). La croqueuse d’homme qui va défier notre Diane, je sais pas pourquoi, j’ai pas accroché. J’aurais voulu que Agnés Martin-Lugand trouve autre chose pour relancer l’histoire, ou que ce nouveau personnage ne soit pas aussi antipathique peut être ?!

Pour en revenir à la fin … Je déteste ce genre de fin ! … Enfin pas vraiment … Nan … Bon ok, c’est vrai que c’est génial ça stimule, ça nous laisse sur notre faim (c’est le moment de le dire fin/faim => *sors*).  Mais ça me met dans un état de … perplexité … ?!

Enfin bref, pour en conclure je dirais que c’est un excellent roman, je vous laisse le découvrir, court, facile à lire, porteur d’un joli message d’espoir, capable de nous faire passer par tout un tas d’émotions, qui fait réfléchir et qui donne envie de voyager …

Publicités

8 réflexions sur “Les gens heureux lisent et boivent du café … pas les autres ?

    • C’est ce que je me suis dit en le lisant. Comme l’auteur fait pas ou peu pas de descriptions, ne pose pas le décors, je pense que tous les lecteurs lisent une histoire différente … Je sais pas si je suis clair la, mais en gros, chacun va l’interprété comme il le sent, par rapport a ses expériences personnelles peut être ?!

      PS : youhou un commentaire !! Merci à toi 😀

  1. Heureuse qu’il t’ait plu, il est vrai que les romans d’Agnes Martin Lugand ne traitent pas des sujets les plus légers qui soient, mais c’est quelque-chose qui me plais personnellement. Sinon merci de ta référence, ça fait plaisir

  2. Le mystère du succès d’un livre … reste entier en effet. Moi j’ai trouvé ce livre agréable à lire, je n’ai pas eu envie de le lâcher … mais il m’a tellement laissée sur ma faim (/ fin 🙂 ! Il m’a laissé un goût d’inachevé , impression d’avoir lu un épisode 1 …. sans possibilité de voir la suite, que cela a été super frustrant. Je suis d’accord sur le côté très agréable de l’ambiance , du décor .. qui donnerait bien envie , en cas de déprime, d’aller faire un séjour solitaire en Irlande. Mais pour moi ,le bilan reste négatif : écriture simple, histoire très légère, … non rehaussée par la chute. Ce qui fait qu’au final je ne le conseillerais pas.

    Si vous aimez cette ambiance je vous conseille les Rosamunde Pilcher. 😉

    • Rosamunde Pilcher ? Connais pas ! Je vais me renseigner merci du tuyau 🙂
      Pour la fin (/faim : ah on se comprend :D) je suis tout à fais d’accord, s’il y avait une suite de prévu j’aurai compris mais la … je préfère me dire qu’ils vont se retrouver mais si j’en avais eu la confirmation ça m’aurai rassuré. Malgré tout j’ai pas lâché le livre donc c’est ce que je considère un bon livre, pas excellent mais quand même plaisant. Sinon la feignasse que je suis l’aurai laissé tomber !

  3. Pour le coup, j’ai détesté la fin aussi, le genre de fin qui laisse penser au lecteur ce qu’il veut au final… Edward, pas Edward? Je t’aime, mais j’ai besoin de réfléchir…. Allez, salut ! WTF. Je n’ai pas trop apprécié le livre pour ma part malgré un petit moment de détente. J’ai trouvé que le deuil était traité de façon assez légère et trop de clichés sur l’irlande, les homos, le gros lourdeau au petit cœur tendre etc…

    • Le cliché du meilleurs ami homo qui fait la fête tous les soirs moi aussi j’ai eu du mal ^^ Mais le personnage était quand même sympa donc bon … Soite !
      Ce que j’ai bien aimé c’est le style assez simple de l’auteure. Mais tu as raison c’est rempli de cliché ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s