tonight movie : Babysitting

Date de sortie : 16 avril 2014

Réalisé par : Philipe Lacheau, Nicolas Benanou

Avec : Philipe Lacheau, Alice David, Vincent Desagnat, Gérard Jugnot …

Synopsis :

Faute de baby-sitter pour le week-end, Marc Schaudel confie son fils Remy à Franck, son employé, « un type sérieux » selon lui. Sauf que Franck a 30 ans ce soir et que Rémy est un sale gosse capricieux. Au petit matin, Marc et sa femme Claire sont réveillés par un appel de la police. Rémy et Franck ont disparu ! Au milieu de leur maison saccagée, la police a retrouvé une caméra. Marc et Claire découvrent hallucinés les images tournées pendant la soirée.


Mon avis :

Je ne suis pas fan des  Very bad trip, ou encore de Projet X, alors quand tout le monde a parlé de ce film comme un mélange de Very bad trip et projet X à la française … Déjà que de base un remake d’un film américain par des français ça équivaut a un synonyme de AU SECOURS, Mayday mayday = tous aux abris navet en vue !

Mais … parce que ma vie est composée de mais … et ce blog encore plus … parce qu’il y a TOUJOURS un MAIS… je l’ai regardé … un soir d’ennui je me suis dit allé je regarde les premières 10 minutes … Les premières 10 minutes sont passées … et j’ai continué !

Alors non ce n’est pas un Very Bad trip français, parce que finalement la fête avec alcool, drogue, carnage et j’en passe c’est franchement du second plan. D’ailleurs nos personnages ne sont mêmes pas dans les lieus la moitié du film et quand ils y sont, ils essaient de limiter les dégâts !

Finalement c’est plus une histoire d’amitié , d’amour aussi (bah oui !), des relations parents /enfants. Les « gags » sont bons voir certains excellents, les acteurs tiennent la route, on ressent vraiment que c’est un film réalisé entre potes. En plus le scénario à une certaine originalité qui fait du bien, enfin un film qui ne ressemble pas a rencontre/seduction/bonheur/problème/malheur/reconstruction perso/retrouvaille/rebonheur OU plus simple bonheur/problème/resolution/bonheur !

Je trouve que ce film, son humour, ressemble vraiment à la génération actuelle des 20/30 ans !


 Ma note : 

☆☆☆☆

3,9 pour allociné.

Entretien avec un vampire, à gouter avant le remake annoncé !

Voilà une éternité que je voulais regarder ce film, mais l’idée de voir un Brad Pitt blafard suceur de sang m’a longtemps refroidi…

Je n’ai pas lu le roman … Peut être le ferais je un jour mais comme les critiques sont unanimes pour dire que le film est une parfaite adaptation du livre, étant donné qu’ Anne Rice a écrit le scénario elle même, j’attendrai surement quelque temps. Le temps de laisser mon cerveau oublier certains détails.


Entretien avec un vampire


  Date de sortie : Décembre 1994

Réalisateur : Neil Jordan

Avec : Brad Pitt, Tom Cruise, Antonio Banderas, Kristen Dunst …

Scénario de : Anne Rice (d’après son oeuvre du même titre)

Synopsis :

San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s’entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l’allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l’aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.


Mon avis : 

En regardant vous devrait vous souvenir qu’il est sortie en 1994. Donc si à nous, pauvre humain du XXIe siècle abreuvé de gentil niais vampire à l’eau de rose, luttant contre leur nature d’humanivore, préférant se nourrir de nos animaux de compagnies, ici en 1994 c’est un scoop. En 1994 nos ancêtres ne connaissaient que Dracula, se nourrissant sans scrupules de nos sang si pur, perdu au fin fond de la Roumanie dans de vieux châteaux en ruine, ailophobe de nature ! Bienvenue aux vampires jeunes et sexy ! Donc quand la version javélisée de Brad Pitt (Louis) ne se nourrit que de rats et de chien-chien a mémère il passe pour un inventeur de génie !

L’atmosphère est sombre (rien de plus logique) mais illuminé par toute la beauté des décors, des costumes nous plongeant en plein XVII et XVIIIe siècles mondain. Les dialogues correspondent aux époques et aux personnages, la voix de Louis (Brad Pitt) est très posé, grave (bon doublage français d’ailleurs) qui ne fait qu’en rajouter à son charme. Déjà que ses yeux vert électriques sont captivants … So sexy !

Interrogations philosophiques autour de l’amour, l’amitié, l’éternité, la nostalgie ou encore la rancoeur et la vengeance sont au rendez vous. Pas de fioritures inutiles avec les mythes sur l’ail, les crucifies et j’en passe. Aucune scène de sexe (comme quoi elles sont bien dispensables pour faire un bon film). Les personnages sont absolument fascinant, envoutant. Louis empli de remords, luttant contre sa nature, Claudia (Kristen Dunst) l’enfant capricieuse emprisonnée dans un corps de petite fille. Kristen Dunst du haut de ses 10 ans à l’époque n’a rien à envier aux stars internationales à qui elle donne la réplique ! Lestat, l’insouciant possessif … Tom Cruise au sommet de son art, loin de ses rôles habituels de super héros mannequin.

Les non adeptes du genre, cynique à souhait, devraient apprécier les scènes semi gay, facile à prendre aux seconds degrés et franchement amusante.

Cependant, même si la vue de Tom Cruise blond (les sourcils aussi !!) est en soit assez terrifiant, les (trop) rares instants de suspense résident essentiellement par une bonne musique et l’arrivée brusque d’un personnage dans notre champ visuel. Malgré l’ambiance sombre ne vous attendez pas à des scènes d’action de ouf ni de super pouvoir !

En bref, un film a voir même pour les allergiques du genre, rien a voir avec les navets de nos dernières années.


Ma note :

☆☆☆☆

Idem pour allociné.


Pour infos, Universal aurait racheté les droits des livres d’Anne Rice pour en faire une série … Je ne sais pas si c’est une bonne ou mauvaise nouvelle, mais ce qui est certain c’est qu’il sera difficile aux futurs acteurs de ne pas faire pale figure après Brad Pitt et Tom Cruise ! (sans jeux de mots ^^)

Le liens de l’article ici.

Tonight movie : L’arme Fatale … parce qu’on est jamais trop vieux pour ces conneries !

Oui il est un peu tôt pour une édition du Tonight movie, mais la réalité c’est que j’ai commencé mon marathon Arme Fatale dans l’après midi. Il faut bien ça pour avoir le temps de revoir ces quatre bons (vieux) films. Un dimanche de flingues, cascades, courses poursuites au rythme endiablé sous le soleil de L.A., le tout avec une bonne touche d’humour et les beaux yeux bleus de Mel Gibson en prime !

Quatre films qu’on ne se lasse jamais de voir et de revoir.

Date de sortie du premier opus : aout 1987 (et oui déjà ^^)

Avec : Mel Gibson, Danny Glover

Réalisé par : Richard Donner

Synopsis du premier opus :

Deux policiers de Los Angeles, Martin Riggs (Mel Gibson) et Roger Murtaugh (Danny Glover), se retrouvent coéquipiers sur une même affaire. Les deux hommes, aux caractères franchement opposés, finissent par s’apprécier et doivent bientôt faire montre de toutes leurs qualités lorsque la fille de Murtaugh est enlevée par d’anciens agents des forces spéciales devenus trafiquants de drogue.


Si vous regardez un de ces quatre épisodes vous aurez l’occasion de voir :

– Mel en petite tenue (quand y a une tenue tout court … bon tout de même de plus en plus couvert avec l’âge !).

– Danny dans son bain ou sur les toilettes (je vends du rêve là).

– Une course poursuite sur l’autoroute (Mel adore courir derrière les voitures).

– Une chute libre, avec atterrissage plus ou moins maitrisé dans un gros matelas gonflable/une piscine/une poubelle.

– Une partie de la maison familiale Murtaugh  (si ce n’est pas toute la maison) détruite.

– Une course poursuite, cette fois avec les voitures. (Mel finira forcément accroché de manière précaire à l’avant ou à l’arrière d’un camion).

– un ou les membres de la famille Murtaugh menacés.

– un combat d’arts martiaux pendant lequel Riggs se prend une sacrée raclée mais en ressort presque indemne. (Parc’ qu’il est cro fort !).

Vous l’aurez compris, les quatre opus de la saga sont basés sur le même fonctionnement. Malgré tout on ne s’en lasse pas une seule seconde. A leur sortie les quatre volets font ont un franc succès et les nombreuses rediffusions ont toujours eu de bonnes audiences. Pourquoi ? Parce que c’est une excellente combinaison de gags et de cascades à répétition qui n’ont pas pris une ride malgré les années ! Le jeu des acteurs est formidable, on ressent tout de suite (surtout dans les 3 derniers) la réelle complicité de ces deux stars hollywoodienne. La Saga est considérée comme l’un des modèles des buddy movie (film de copain), un genre dans lequel un tandem que tout oppose doit faire équipe.

Un autre détail qui me fait d’autant plus apprécier ces films, ce sont les « méchants ». Un plein apogée US, avec la fin de la guerre froide, les méchants ne sont jamais pour une fois Russe ! Combien de film de flic ou d’action de ces années là nous réserve la sauce les américains ont trop la class’ et sont trop gentils mais ils doivent sauver l’humanité du terrible gros méchant russe à l’oeil de vers et l’accent chelou. Hein combien ?? T’en pense quoi James Bond ? !!!! *Je ne m’énerve pas j’explique quelque chose !!*

Donc non pour une fois, les méchants seront de vilains trafiquants de drogue, des blancs d’Afrique du sud en faveur de l’apartheid, des ripoux et pour finir des chinois … Les chinois vous semblent peut être classiques mais en 1998 (date du dernier épisode) c’est un des premiers films à les mentionner !

Je crois que mon préféré reste le 3e volet, et ce n’est surement pas un hasard avec l’arrivé de Rene Russo qui donne une petite touche de glamour au duo.


Ma note :

☆ ☆ ☆ ☆

La moyenne d’allociné est de 3,7 et quelque, perso j’arrondi à 4 !


Pour finir, je comparais la saga l’Arme Fatale à l’aussi célèbre Bad Boys comptant actuellement deux opus, mais dont le troisième est en préparation je crois. Bad Boys c’est la version black des années 95/2000 , humour, Los Angeles, flics déjantés.