Entretien avec un vampire, à gouter avant le remake annoncé !

Voilà une éternité que je voulais regarder ce film, mais l’idée de voir un Brad Pitt blafard suceur de sang m’a longtemps refroidi…

Je n’ai pas lu le roman … Peut être le ferais je un jour mais comme les critiques sont unanimes pour dire que le film est une parfaite adaptation du livre, étant donné qu’ Anne Rice a écrit le scénario elle même, j’attendrai surement quelque temps. Le temps de laisser mon cerveau oublier certains détails.


Entretien avec un vampire


  Date de sortie : Décembre 1994

Réalisateur : Neil Jordan

Avec : Brad Pitt, Tom Cruise, Antonio Banderas, Kristen Dunst …

Scénario de : Anne Rice (d’après son oeuvre du même titre)

Synopsis :

San Francisco dans les années 90. Un jeune journaliste, Malloy, s’entretient dans une chambre avec un homme élégant, à l’allure aristocratique et au visage blafard, Louis, qui lui fait de bien étranges confidences. Malloy, subjugué par la séduction de son interlocuteur lui demande, à l’aube, de le faire pénétrer dans son monde, celui des vampires.


Mon avis : 

En regardant vous devrait vous souvenir qu’il est sortie en 1994. Donc si à nous, pauvre humain du XXIe siècle abreuvé de gentil niais vampire à l’eau de rose, luttant contre leur nature d’humanivore, préférant se nourrir de nos animaux de compagnies, ici en 1994 c’est un scoop. En 1994 nos ancêtres ne connaissaient que Dracula, se nourrissant sans scrupules de nos sang si pur, perdu au fin fond de la Roumanie dans de vieux châteaux en ruine, ailophobe de nature ! Bienvenue aux vampires jeunes et sexy ! Donc quand la version javélisée de Brad Pitt (Louis) ne se nourrit que de rats et de chien-chien a mémère il passe pour un inventeur de génie !

L’atmosphère est sombre (rien de plus logique) mais illuminé par toute la beauté des décors, des costumes nous plongeant en plein XVII et XVIIIe siècles mondain. Les dialogues correspondent aux époques et aux personnages, la voix de Louis (Brad Pitt) est très posé, grave (bon doublage français d’ailleurs) qui ne fait qu’en rajouter à son charme. Déjà que ses yeux vert électriques sont captivants … So sexy !

Interrogations philosophiques autour de l’amour, l’amitié, l’éternité, la nostalgie ou encore la rancoeur et la vengeance sont au rendez vous. Pas de fioritures inutiles avec les mythes sur l’ail, les crucifies et j’en passe. Aucune scène de sexe (comme quoi elles sont bien dispensables pour faire un bon film). Les personnages sont absolument fascinant, envoutant. Louis empli de remords, luttant contre sa nature, Claudia (Kristen Dunst) l’enfant capricieuse emprisonnée dans un corps de petite fille. Kristen Dunst du haut de ses 10 ans à l’époque n’a rien à envier aux stars internationales à qui elle donne la réplique ! Lestat, l’insouciant possessif … Tom Cruise au sommet de son art, loin de ses rôles habituels de super héros mannequin.

Les non adeptes du genre, cynique à souhait, devraient apprécier les scènes semi gay, facile à prendre aux seconds degrés et franchement amusante.

Cependant, même si la vue de Tom Cruise blond (les sourcils aussi !!) est en soit assez terrifiant, les (trop) rares instants de suspense résident essentiellement par une bonne musique et l’arrivée brusque d’un personnage dans notre champ visuel. Malgré l’ambiance sombre ne vous attendez pas à des scènes d’action de ouf ni de super pouvoir !

En bref, un film a voir même pour les allergiques du genre, rien a voir avec les navets de nos dernières années.


Ma note :

☆☆☆☆

Idem pour allociné.


Pour infos, Universal aurait racheté les droits des livres d’Anne Rice pour en faire une série … Je ne sais pas si c’est une bonne ou mauvaise nouvelle, mais ce qui est certain c’est qu’il sera difficile aux futurs acteurs de ne pas faire pale figure après Brad Pitt et Tom Cruise ! (sans jeux de mots ^^)

Le liens de l’article ici.

Publicités